fbpx

Comment devenir chasseur immobilier ?

Il n’existe pas de formation spécifique au métier de chasseur d’appartement. Mais, une connaissance accrue du marché immobilier et de la ville ainsi qu’un excellent relationnel sont nécessaires pour réussir.

Il n’existe pas de formation spécifique au métier de chasseur d’appartement. Mais, une connaissance accrue du marché immobilier et de la ville ainsi qu’un excellent relationnel sont nécessaires pour réussir.

Le métier de chasseur d’appartement est assez récent en France. Cet expert de l’immobilier est au service de l’acquéreur. Chez Homexpress par exemple, les chasseurs aident les particuliers et les professionnels à trouver un logement ou des bureaux à Paris et dans la Petite Couronne. Cette profession n’est pas à confondre avec le métier d’agent immobilier. Ce sont deux métiers différents dont la formation peut être néanmoins similaire.

La formation à suivre pour être chasseur immo

Le cursus scolaire pour être chasseur d’appartement est le même que celui d’agent immobilier. Tous les deux peuvent suivre une filière générale ou s’orienter vers une filière technologique type STMG (Sciences et Technologies du Management et de la Gestion). Le baccalauréat en poche, plusieurs possibilités s’avancent à eux, parmi elles : un BTS Négociation et relation client, un DUT carrières juridiques et un DEUST profession immobilière. Par ailleurs, des organismes privés dont l’EFAB (Ecole Française de l’administration de biens), l’ESI (Ecole Supérieur de l’Immobilier) et l’ESPI (Ecole Supérieure des professions Immobilières) forment également de nombreux jeunes aux métiers de l’immobilier.

Il n’est, toutefois, pas requis d’avoir des diplômes même si une connaissance approfondie du secteur constitue toujours un avantage. D’anciens architectes, commerciaux ou ingénieurs se reconvertissent régulièrement en chasseurs. Un bon home catcher est jugé sur ses résultats. Il doit réussir à étendre son réseau professionnel, c’est-à-dire à nouer des liens avec des agents immobiliers, des courtiers et des notaires entre autres. Cela lui facilite son travail au quotidien car il peut :

  • Accompagner son client à chaque étape du projet, de la signature du contrat à la remise des clefs.
  • Accéder à des annonces exclusives dites off-market et ainsi être en mesure de proposer le bien idéal.
  • Développer son répertoire clients

La profession de chasseur immobilier, une profession réglementée

La loi Hoguet réglemente le métier de chasseur immobilier. La carte “T” est délivrée sous certaines conditions par la Chambre de Commerce et de l’Industrie. Au niveau des compétences, il faut :

  • Avoir obtenu une licence en droit, en économie ou en gestion.
  • Ou alors justifier d’une formation dans l’immobilier : un BTS profession immobilière, un DUT carrières juridiques ou un BTS Négociation relation client.
  • Ou avoir une expérience significative, d’une durée d’au moins 10 ans, en tant qu’agent immobilier ou administrateur de biens au sein d’une structure dont le gérant détient la carte T.

En outre, en tant qu’indépendant, il doit : 

  • Répondre aux conditions de moralité c’est-à-dire la capacité d’exercer ce métier. Aucune sanction judiciaire ne pèse sur lui, son casier est vierge.
  • Détenir une attestation d’assurance de Responsabilité Civile Professionnelle, qui le protège en cas de dommages matériels ou corporels.
  • Et selon les services qu’il propose, disposer d’une attestation de garantie financière.

Travailler sans carte T, est-ce possible ?

Les personnes, qui ne détiennent pas ce fameux sésame, ne peuvent naturellement pas prétendre au titre de chasseur d’appartement. Sur leur carte de visite est inscrit : chargé de recherche ou mandataire immobilier. Ils peuvent profiter du statut d’indépendant s’ils le souhaitent mais ils ne pourront pas travailler totalement seuls. Ils interviennent pour le compte d’une agence immobilière ou d’un réseau de chasseurs. Inscrits au registre spécial des agents commerciaux, ils ont besoin d’une habilitation fournie par un détenteur de la carte T pour exercer leur métier. D’autre part, seuls les chasseurs d’appartement certifiés pourront procéder à la signature des actes sous seing privés. Les chargés de recherche peuvent uniquement signer les offres d’achat. Leur rôle se limite donc à la recherche des biens et à la négociation.

Une personne, qui se dit chasseur immobilier sans carte T ou sans habilitation, s’expose à de graves sanctions pénales. Elle risque jusqu’à 5 ans d’emprisonnement et 375.000€ d’amende. Ce prix à payer permet de garantir aux clients des prestations de qualité.

Le lieux où exercer la profession de chasseur immobilier

Le chasseur d’appartement peut monter sa propre agence ou opter pour une structure franchisée. Le mandataire immobilier peut quant à lui travailler en tant qu’auto-entrepreneur ou salarié d’une agence. Il peut également utiliser un portage salarial immobilier qui lui offre le statut de salarié et ses avantages (assurance santé, retraite).

Une formation continue pour être un chasseur efficace

Comme dans tous métiers, il est nécessaire de se former tout au long de sa carrière. Les titulaires de la Carte T s’engagent à suivre une formation annuelle sur différentes thématiques : juridiques, économiques ou techniques (urbanisme, transition énergétique, construction). Le premier rôle du chasseur immobilier est de conseiller les futurs acquéreurs. Il doit en effet pouvoir donner toutes les informations nécessaires à la bonne réussite du projet d’achat immobilier comme par exemple les règles sur la promesse de vente, les modes de financement possibles ou encore les aménagements envisageables.

Quels sont les clients des chasseurs d’appart’ ?

Les chasseurs d’appartement sont au service des acheteurs, qu’ils soient particuliers ou professionnels. Ces derniers leur confient la mission de rechercher une maison, un appartement ou un local commercial pour différentes utilisations : achat ou location d’une résidence principale ou secondaire, de bureaux. Ils s’adressent à ces professionnels de l’immobilier pour des raisons toutes aussi diverses

  • Le manque de temps.
  • L’impossibilité de se rendre sur place (expatriés, étrangers ou personnes qui habitant en province).
  • L’accès à des offres exclusives.
  • La réactivité. Un véritable atout dans les zones tendues comme Paris, où les logements partent parfois en quelques heures.

Les qualités requises pour être un bon chasseur

Pour réussir dans cette profession, il est nécessaire d’être doté de plusieurs qualités qui s’acquièrent au fil des années sur le terrain. Un chasseur d’appartement doit :

  • avoir la passion du métier. Il suit les différentes évolutions relatives à son métier : lois, nouvelles pratiques, prix du mètre carré des différents quartiers, etc. Ces informations précieuses lui permettront de négocier le prix de la maison ou de l’appartement au plus juste.
  • être à l’écoute de ses clients. Il leur propose uniquement des biens qui répondent à leurs critères de sélection.
  • être rigoureux et organisé. Il doit éplucher les annonces, se renseigner sur  l’appartement avant de le proposer au client, l’accompagner aux visites, mettre le futur acheteur en relation avec le propriétaire,… La difficulté est qu’il ne travaille pas pour une seule personne : réalise chacune de ces étapes pour chacun de ses clients.
  • avoir l’esprit d’équipe. L’entraide entre collègues est importante dans la réussite de chaque projet.

Devenir chasseur immobilier nécessite une expertise accrue du secteur, une réactivité sans faille et le sens du relationnel avec les agents. Un métier où il faut porter plusieurs casquettes mais chaque recherche est différente.